in

Les meilleures villes du Canada pour trouver un emploi en ce moment

Dans le dernier rapport de la Banque de Montréal sur le marché du travail, Halifax arrive en tête des villes du Canada atlantique pour la recherche d’un emploi en ce début de 2021 – et elle se classe troisième dans l’ensemble du pays. Cette mise à jour régulière de BMO classe les villes de tout le pays en matière d’occasions d’emploi, de la meilleure à la pire.

Voir les offres d’emploi actuelles à Halifax.

Les marchés les plus robustes se trouvent actuellement dans les petites villes; aucun des grands centres urbains ne figurent parmi les dix premiers. La BMO conclut que l’embauche dans les grandes villes a chuté davantage que dans les petites villes, probablement en raison d’une plus forte concentration des emplois dans les restaurants, les bars, le tourisme et les services aux personnes. Tous ces secteurs ont été les plus durement touchés par la COVID-19.

Les 10 principaux marchés du travail au Canada

  1. Kelowna, C.-B.
  2. Guelph, ON
  3. Halifax, N.-É.
  4. Québec, QC
  5. Regina, SK
  6. Oshawa, ON
  7. Kingston, ON
  8. Sherbrooke, QC
  9. Trois Rivières, QC
  10. Saguenay, QC

Moncton rate de peu le top 10, elle qui se trouve à la 12e place sur 33. Voir les emplois disponibles à Moncton sur CareerBeacon.

St. John’s se classe 20e parmi les villes évaluées par la BMO, mais le rapport indique que le marché de la province de Terre-Neuve est revenu au niveau de février 2020 – avant la COVID-19. Voir des centaines d’emplois à Terre-Neuve-et-Labrador.

Et bien que la ville de Saint John, au Nouveau-Brunswick, arrive assez bas dans la liste – 29e sur les 33 villes comparées – des données récentes de Statistique Canada ont montré que l’emploi dans la province du Nouveau-Brunswick est revenu au niveau où il était avant la pandémie. Consultez les offres d’emploi actuelles au Nouveau-Brunswick.

Consultez le rapport complet sur le marché du travail de la Banque de Montréal.

Vérifications d’antécédents – ce que les employeurs recherchent

De nombreux Canadiens songent à déménager en raison de la pandémie (mais cela pourrait vous coûter cher)