in

Devriez-vous indiquer votre statut vaccinal contre la COVID-19 sur votre CV ?

Devriez-vous inclure votre statut vaccinal contre la COVID-19 dans votre CV ? La majorité des employeurs répondent par l’affirmative et un tiers d’entre eux vous rejetteront automatiquement si vous ne fournissez pas cette information.

Si vous vous demandez si vous devez inclure votre statut vaccinal COVID dans votre CV, la réponse est simple : oui.

Une nouvelle enquête révèle que plus des deux tiers des employeurs sont plus susceptibles d’embaucher des candidats vaccinés et qu’un tiers d’entre eux éliminent automatiquement les CV qui ne mentionnent pas le statut vaccinal contre la COVID-19.

ResumeBuilder.com a interrogé 1 250 responsables de l’embauche en août sur la politique de leur entreprise en matière de vaccination contre la COVID-19 et sur leur souhait personnel de voir figurer le statut vaccinal sur les CV.

Ils ont constaté que 63 % des responsables du recrutement préfèrent voir le statut vaccinal d’un candidat sur son CV et que 33 % élimineront automatiquement les CV qui ne le mentionnent pas. Par ailleurs, 32 % donneront la priorité aux candidats qui indiquent sur leur CV qu’ils sont vaccinés.

63 % des entreprises mettent en œuvre des programmes de vaccination obligatoires
L’enquête a également révélé que 63 % des entreprises imposent la vaccination de leurs employés. Parmi ces entreprises uniquement, le nombre de responsables qui préfèrent voir le statut vaccinal sur un CV a augmenté de 77 % et ceux qui élimineraient automatiquement les CV sans statut vaccinal ont augmenté de 43 %.

Les entreprises du secteur informatique et des technologies de l’information sont celles qui souhaitent le plus que le statut vaccinal figure sur le CV
Les résultats ont également été ventilés par secteur d’activité. Il s’est avéré que les trois quarts des entreprises du secteur informatique et des technologies de l’information souhaitent voir le statut vaccinal sur les CV.

Voici les secteurs d’activité dans lesquels plus de la moitié des responsables du recrutement préfèrent que le statut vaccinal soit indiqué dans les CV :

Informatique et technologies de l’information (78 %)
Alimentation et hôtellerie (69%)
Commerce de détail (64 %)
Enseignement (60 %)
Soins de santé (60 %)

Et les responsables du recrutement sont plus susceptibles de faire des offres d’emploi aux personnes vaccinées dans les secteurs suivants :

Publicité et marketing (83%)
Informatique et technologies de l’information (80 %)
Alimentation et hôtellerie (72 %)
Soins de santé (71 %)
Affaires et finances (71 %)
Enseignement (69%)
Commerce de détail (64 %)

Dans l’ensemble, 69 % des responsables du recrutement ont déclaré qu’ils étaient plus susceptibles d’embaucher une personne vaccinée contre la COVID-19. Dans les entreprises où la vaccination est obligatoire, ce chiffre atteint 80 %.

En ce qui concerne le lieu de travail actuel des employés, 42 % ont déclaré que les employés travaillent principalement en personne, 41 % ont déclaré que les employés travaillent à la fois en personne et à distance, et 16 % travaillent uniquement à distance.

Il est intéressant de noter que les responsables du recrutement des entreprises ayant un modèle hybride sont légèrement plus susceptibles de privilégier l’embauche de candidats vaccinés (72 %) que ceux des entreprises où les employés travaillent en personne (69 %). 61 % des gestionnaires d’embauche des entreprises travaillant à distance préfèrent toujours embaucher une personne vaccinée contre la COVID-19.

Les qualifications sont toujours (légèrement) plus importantes que le statut vaccinal
Une majorité de responsables du recrutement (53 %) affirment qu’ils sont toujours plus susceptibles d’embaucher des candidats mieux qualifiés non vaccinés que des candidats vaccinés moins qualifiés. Mais dans les entreprises où la vaccination est obligatoire, 34 % sont « très susceptibles » et 24 % sont « plutôt susceptibles » d’embaucher un candidat moins qualifié mais vacciné plutôt qu’un candidat plus qualifié mais non vacciné.

Les employeurs canadiens veulent que les vaccins soient obligatoires
La conclusion selon laquelle 63 % des entreprises mettent en œuvre un mandat de vaccination reflète les résultats d’une enquête menée par KPMG auprès des employeurs canadiens en août 2021. Ce sondage a révélé que 62 % des petites et moyennes entreprises canadiennes rendaient ou prévoyaient de rendre les vaccins COVID-19 obligatoires pour leurs employés. Les principales conclusions de ce sondage sont les suivantes :

  • 62 % des entreprises rendaient ou prévoyaient rendre la vaccination COVID-19 obligatoire pour leurs employés
  • 84 % étaient d’accord pour que les vaccins soient obligatoires
  • 84 % se sont déclarés favorables à la mise en place de passeports vaccinaux pour effectuer certains travaux ou entrer dans certains lieux
  • 85 % des hommes interrogés ont déclaré être en faveur des passeports vaccinaux contre 79 % des femmes interrogées ; le soutien à la vaccination obligatoire était également légèrement plus élevé chez les hommes (85 %) que chez les femmes (81 %).
  • 90 % estiment être bien préparés pour ramener les employés sur leur lieu de travail en toute sécurité

Une majorité de travailleurs admettent juger la décoration de leurs collègues lors d’appels vidéo

Le revenu d’emploi des diplômés universitaires canadiens par domaine d’études