in

De nombreux Canadiens songent à déménager en raison de la pandémie (mais cela pourrait vous coûter cher)

De nombreux professionnels canadiens sont en quête de grands espaces après avoir passé des mois en isolement dans un grand centre urbain. S’installer dans une petite ville ou une région moins chère devient particulièrement intéressant pour eux s’ils peuvent conserver leur emploi actuel et travailler depuis leur (nouveau) domicile.

Dans une étude récente, 44 % des travailleurs interrogés ont déclaré qu’ils envisageraient de déménager dans une autre ville si leur entreprise leur proposait un arrangement à long terme. Il y a toutefois un hic; seuls 16 % de ces employés ont déclaré qu’ils seraient prêts à accepter une réduction de salaire afin d’officialiser leur accord de travail à distance à long terme.

De nombreux employeurs interrogés ont indiqué que les employés qui s’éloignent du lieu de travail de l’entreprise pourraient voir leur salaire réduit. Alors que 66 % des employeurs déclarent que les salaires sont basés sur l’emplacement physique de l’entreprise, 22 % ont déclaré que le salaire serait désormais déterminé par le lieu de résidence de l’employé. Par ailleurs, neuf pourcent des répondants disent qu’ils n’ont pas encore décidé de la manière de procéder.

Les résultats proviennent d’une nouvelle étude publiée la semaine dernière par le cabinet de recrutement international Robert Half. Ils se sont entretenus avec plus de 500 professionnels canadiens et plus de 180 responsables des ressources humaines pour évaluer leur attitude vis-à-vis de la rémunération et du travail à distance.

Ces questions vont devenir de plus en plus pertinentes, car Statistique Canada a récemment constaté que les Canadiens quittent les grandes villes du pays en nombre record.

Toronto et Montréal ont toutes deux connu des baisses record de population entre 2019 et 2020, les habitants quittant les centres urbains pour des villes plus petites.

Halifax a connu l’un des plus grands gains de population au cours de cette période, sa population ayant augmenté de deux pour cent l’année dernière. Il s’agit de la deuxième plus forte augmentation de la taille de la population dans tout le pays. (Seule la banlieue torontoise d’Oshawa fait état d’une plus forte augmentation du nombre d’habitants, soit 2,1 %).

[Voir les offres d’emploi disponibles en ce moment à Halifax].

Moncton figure également dans la liste des dix régions qui connaissent la plus forte croissance au Canada. Moncton s’est classée au sixième rang avec une croissance démographique de 1,8 % au cours de l’année dernière.

[Voir les emplois disponibles à Moncton sur CareerBeacon].

Consultez la liste complète des communautés affichant la croissance la plus rapide selon Statistique Canada.

Étant donné la forte croissance du nombre de personnes travaillant à domicile, la tentation devient de plus en plus forte pour les travailleurs de se relocaliser dans une région où ils peuvent se permettre un espace plus grand.

« La plupart des organisations ont fait la transition vers le travail à distance en raison de la pandémie, et les employés ont prouvé qu’ils n’ont pas besoin d’être au bureau pour être productifs », a déclaré le président du district principal canadien de Robert Half, David King. « Maintenant que les entreprises sont équipées pour soutenir le travail à domicile, les travailleurs sont plus susceptibles de déménager dans une région qui améliorera leur qualité de vie ».

Pour en savoir plus sur cette étude de Robert Half, cliquez ici.

Les meilleures villes du Canada pour trouver un emploi en ce moment

Le travail à domicile va-t-il trop loin ? Certains économistes s’inquiètent