Les villes canadiennes affichant le taux de chômage le plus bas en ce moment

Vendredi dernier, Statistique Canada a publié les plus récentes données sur le marché de l’emploi. Le taux de chômage national est à un niveau relativement bas (5,8 %). Bien sûr, il s’agitde la moyenne nationale. Cela peut masquer des régions au taux de chômage beaucoup plus/moins élevé.

Les régions qui affichent le plus haut et le plus bas niveau de chômage pourraient vous surprendre. Il y a quelques années à peine, Calgary connaissait une grave pénurie de main-d’œuvre. De nombreuses entreprises ont eu du mal à poursuivre leurs activités parce qu’elles ne trouvaient pas suffisamment de travailleurs pour pourvoir leurs postes. Aujourd’hui, Calgary affiche un taux de chômage parmi les plus élevés au pays (7,9%).

Vous ne trouvez pas d’occasions d’emploi près de chez vous? Évidemment, vous augmenterez considérablement vos chances de décrocher un emploi en passant d’une zone de chômage élevé à une autre où les travailleurs sont plus en demande. Seriez-vous prêt à déménager pour décrocher un meilleur emploi? Ou à faire la navette s’il y avait plus d’occasions dans la ville voisine?

Être dans une région affichant un taux d’emploi très élevé encourage les employeurs à offrir des salaires et des avantages concurrentiels afin d’attirer des travailleurs. Lorsque les candidats occupent le siège du conducteur, ils sont dans une meilleure position de négociation. Donc, voici les villes aux taux de chômage les plus bas au pays en ce moment.

Les villes canadiennes ayant les taux de chômage les plus bas :

Moncton, N.-B. – 5,3 % [Voir les offres d’emploi à Moncton]

Québec, Qc – 3,2 % [Voir les offres d’emploi à Québec]

Trois-Rivières, Qc – 5 % [Voir les offres d’emploi à Trois-Rivieres]

Gatineau, Qc – 5,1 % [Voir les offres d’emploi à Gatineau]

Brantford, Ont. – 5,1 % [Voir les offres d’emploi à Brantford]

Ottawa, Ont. – 5,3 % [Voir les offres d’emploi à Ottawa]

Kitchener-Cambridge-Waterloo, Ont. – 5,3 %
[Voir les offres d’emploi à Kitchener-Cambridge-Waterloo]

Guelph, Ont. – 5,3 % [Voir les offres d’emploi à Guelph]

Hamilton, Ont. – 5,3 % [Voir les offres d’emploi à Hamilton]

Windsor, Ont. – 4,9% [Voir les offres d’emploi à Windsor]

Regina, Sask. – 4,9 % [Voir les offres d’emploi à Regina]

Abbotsford, C.-B. – 4,1 % [Voir les offres d’emploi à Abbotsford]

Vancouver, C.-B. – 3,9 % [Voir les offres d’emploi à Vancouver]

Victoria, C.-B. – 4,4 % [Voir les offres d’emploi à Victoria]

Les villes les plus touchées par le chômage

La région de l’Ouest, qui connaissait des pénuries de main-d’œuvre pendant le boom pétrolier d’il y a quelques années, compte actuellement certaines des villes les plus touchées par le chômage. Calgary a un taux de chômage de 7,9 %, tandis que Saskatoon et Edmonton sont à 6,9 %.

St. John’s (T.-N.-L.) a le taux de chômage le plus élevé du pays, soit 8,5%.

Toronto, la plus grande ville du Canada, affiche un taux de chômage de 5,8%, ce qui correspond à la moyenne nationale du pays.

trouvez le meilleur candidat

À la recherche des meilleurs talents ?

Publiez une offre sur CareerBeacon et découvrez les meilleurs candidats.

Tu pourrais aussi aimer:

Mises à jour de l'entreprise

Alongside à fait l’acquisition de CareerBeacon

Alongside fait l’acquisition de CareerBeacon afin d’aider davantage les employeurs dans leurs efforts de recrutement et d’aider les chercheurs d’emploi à trouver leur prochaine possibilité

CareerBeacon est fier d'annoncer l'acquisition de ruutly.
Les employeurs

Annonce de l’acquisition de Ruutly

Ruutly, la plateforme visuelle de publication d’offres d’emploi et de valorisation de l’image de marque des employeurs, a été rachetée par CareerBeacon. C’est une excellente nouvelle pour les recruteurs et pour l’expérience des candidats.