Votre candidature a été rejetée? Voici ce qu’il faut faire ensuite

Vous avez été refusé pour un poste? N’envoyez pas de note désagréable! Voici ce qu’il faut faire en cas de refus de la part d’un employeur potentiel.

Que devez-vous faire lorsque vous êtes refusé après un entretien d’embauche? Devriez-vous envoyer une réponse? Ne rien dire? Pleurer? Voilà quelques-unes des options qui vous viennent à l’esprit.

Vous pouvez certainement pleurer si vous en avez envie. Mais ensuite, vous devriez faire ce qui suit :

ENVOYEZ UN MOT DE REMERCIEMENT
Vous n’en avez peut-être pas envie, mais la première chose que vous devez faire est d’envoyer un mot de remerciement. Remerciez l’employeur pour le temps qu’ils ont consacré à votre CV et à votre entretien et pour le plaisir que vous avez eu à rencontrer les personnes que vous avez rencontrées. Vous pouvez bien sûr exprimer votre déception de ne pas avoir été sélectionné, mais c’est aussi une bonne idée de dire que vous êtes heureux qu’ils aient trouvé la bonne personne pour le poste (comme le suggère cet article de CNBC) – même si vous n’êtes pas vraiment heureux.

Notez que certaines entreprises ne se donnent même pas la peine de vous dire que vous n’avez pas obtenu le poste; c’est donc une action louable de leur part. De nos jours, de nombreuses entreprises se fantômisent à le suite de l’entretien d’embauche. Si vous obtenez une réponse de leur part, vous devriez exprimer votre reconnaissance.

J’ai récemment lu un article sur un candidat qui a répondu au responsable de l’embauche qui l’a refusé avec une note qui disait simplement “F*** you”. Ne faites pas ça ! C’est peut-être l’une des raisons pour lesquelles les employeurs hésitent à donner un “non” ferme. Ils ne peuvent généralement embaucher qu’une seule personne et ne méritent pas d’être maltraités pour cela. Notez que (presque) personne n’aime annoncer de mauvaises nouvelles. N’aggravez pas la situation.

DEMANDEZ UNE EXPLICATION
Vous pouvez aussi demander à l’employeur les raisons de son refus. Il se peut qu’il ne vous dise rien – de nombreux employeurs craignent d’être accusés de discrimination et poursuivis en justice, même s’ils ne pratiquent pas de discrimination. Mais cela ne peut pas faire de mal de demander. Peut-être vous éclaireront-ils sur les moyens de vous améliorer, ou peut-être s’agit-il simplement du fait que l’autre personne a été un peu plus instruite ou qu’elle correspond mieux à la culture de l’entreprise.

En demandant une explication, vous ferez bonne impression, c.-à-d. celle d’une personne désireuse d’apprendre et de s’améliorer.

GARDEZ LE CONTACT
Vous pouvez également demander comment vous pouvez rester en contact pour de futures opportunités (ce qui est également suggéré dans l’article de CNBC mentionné plus haut). Et il n’y a pas de mal à faire un suivi quelques mois plus tard par le biais du courriel ou des médias sociaux. Toutes les nouvelles embauches ne sont pas forcément satisfaisantes, alors revenez à la charge après 90 jours – soit la durée d’une période d’essai typique – et demandez si un poste s’est libéré – par exemple, le même emploi. Vous vous étiez déjà rendu à l’étape de l’entretien d’embauche, après tout.

Restez connecté sur LinkedIn et assurez-vous d’aimer et de commenter les messages que vous trouvez pertinents.

On ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve. Alors, ne brûlez pas les ponts et restez aussi positif que possible.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *