Vos parents nuisent-ils à votre carrière?

La tendance inquiétante des parents à s’impliquer de façon excessive dans la vie de leurs enfants adultes ne semble pas vouloir ralentir. Il s’avère que bon nombre d’entre eux remplissent des demandes d’emploi pour leurs enfants adultes, tirent des ficelles pour leur trouver un emploi et appellent même les employeurs de leurs enfants pour discuter de leurs problèmes au travail.

Telles sont les conclusions d’un nouveau rapport publié par le New York Times. Dans la foulée du récent scandale de corruption dans les universités américaines – où des gens riches et célèbres ont soudoyé les universités et triché pour que leurs enfants soient admis dans les meilleures écoles – le New York Times a interrogé plus de 1 500 parents pour déterminer leur degré de participation (et d’ingérence) dans la vie de leurs enfants.

Les parents d’adultes âgés entre 18 à 28 ans ont dit qu’ils faisaient régulièrement ce qui suit :

  • Prendre des rendez-vous pour eux, y compris des rendez-vous chez le médecin – 74 %.
  • Rédiger en tout ou en partie une demande d’emploi ou de stage -16%.
  • Leur dire quelle carrière poursuivre – 14 %.
  • Les aider à trouver un emploi ou un stage par l’entremise de son propre réseau professionnel – 14 %
  • Communiquer avec l’employeur de l’enfant lorsqu’il a un problème au travail – 11 %

Toute cette aide n’aide pas nécessairement!

Le plus frappant pour moi, ce sont ces parents qui appellent l’employeur de leur enfant pour discuter d’une question liée à leur travail. L’employeur ne doit pas d’explication aux parents de ses employés. Ils n’ont pas embauché des enfants!

Si le jeune de 18 à 28 ans a un problème au travail, il devrait en discuter avec son gestionnaire en tant que professionnel adulte. Si les parents veulent vraiment aider, ils peuvent donner à leur enfant des conseils ou de l’encadrement sur la façon de mener ces discussions, en se fondant sur leur expérience du monde du travail.

Honnêtement, j’arrive à peine à imaginer la réaction d’un employeur qui reçoit un appel téléphonique des parents d’un de ses employés. Inutile de dire que la réputation de cet employé ainsi que ses perspectives d’avancement ne pas améliorées.

Même les parents qui rédigent des demandes pour leurs enfants ne rendent pas service à l’enfant. Une candidature est la première impression que l’employeur se fait d’un employé. Elle démontre l’attention portée aux détails, l’utilisation du langage, la capacité à suivre des instructions, et plus encore.

Les gens devront postuler de nombreux emplois au cours de leur carrière. La pratique rend meilleur. Plus vous rédigez de CV, remplissez de demandes d’emploi et participez à des entretiens d’embauche, plus vous perfectionnez votre approche professionnelle. Vous apprenez à vous présenter comme un collaborateur compétent et confiant.

L’élimination de cette pratique en début de carrière peut sérieusement nuire à la capacité d’un jeune d’être compétitif à mesure qu’il progresse sur le marché du travail. Les parents peuvent aider leurs enfants à rédiger leur premier CV ou à relire leur demande d’emploi, mais le faire à leur place dépasse les bornes.

Lisez le rapport complet du New York Times sur la façon dont les parents s’ingèrent dans la vie de leurs enfants adultes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *