Marché du travail : 8 tendances à surveiller en 2019

2019 frappe déjà à nos portes et Randstad a publié sa liste annuelle de tendances à surveiller pour la nouvelle année.

Les dirigeants de Randstad et d’autres dirigeants RH ont partagé leurs commentaires et idées sur les défis et les changements à venir, qu’il s’agisse des préférences changeantes des employés ou de la nécessité de rester pertinent sur le plan numérique, dans un environnement saturé de technologies.

« Les stratégies RH ne sont pas efficaces si elles n’évoluent pas », a déclaré le directeur des ressources humaines de Randstad pour l’Amérique du Nord, Jim Link, dans un communiqué de presse. « Pour que votre entreprise attire les meilleurs talents et soit prête à innover, il faut que chaque décision prise par les ressources humaines soit fondée sur une vision globale. Il est primordial d’anticiper les perturbations numériques et de développer une stratégie significative en matière de diversité et d’inclusion. »

Voici les tendances qui, selon Randstad, auront le plus grand impact sur le marché du travail en 2019.

Les perturbations numériques deviendront de plus en plus la norme

Les employés s’attendent aujourd’hui à unniveau élevé de sophistication technologique, indique le rapport. Les employeurs doivent donc déployer des efforts pour demeurer pertinents sur leplan numérique et ne pas être à la traîne. Cela signifie être à jour en ce qui a trait aux outils et technologies actuels, orienter les employés quant à l’utilisation de ces outils, et demeurer proactif pour aider la société à adopter et à s’adapter aux nouvelles technologies.

Le « comment », le « quand », le « où » et le « pourquoi » du travail changeront sans cesse

Pour rester compétitives et attirer les meilleurs talents, les entreprises offrent déjà aux employés des conditions de travail plus flexibles. Cela entraîne une plus grande « fluidité travail-vie », dit Randstad, et il est de plus en plus courant que les employés effectuent des tâches « vie » pendant les heures de travail et des tâches « travail » une fois rentrés à la maison. « Les employeurs réalisent également que les employés veulent faire partie intégrante de la mission de l’entreprise. Ainsi, les entreprises qui seront en mesure d’associer les efforts de leurs employés à des objectifs plus ambitieux auront un avantage concurrentiel. »

L’apprentissage continu deviendra une attente

Randstad parle de « formation » mais il s’agit en réalité d’apprentissage et de possibilités d’avancement. « Lorsqu’une entreprise n’offre pas d’occasions d’apprentissage et d’avancement significatives, les employés ont tendance à passer à autre chose », indique le communiqué de presse. « Offrir une formation pertinente, opportune, et sur demande constituera une stratégie de rétention importante pour 2019 et au-delà. » Le coaching professionnel devrait également gagner en popularité.

La diversité et l’inclusion occuperont une place centrale

Randstad conseille aux entreprises de se concentrer sur la diversité et l’inclusion afin d’attirer un plus grand bassin de talents, notant que l’embauche de personnes ayant des perspectives variées est un élément clé de l’innovation et que cela peut améliorer la prise de décision.

L’intelligence artificielle (IA) deviendra une catégorie d’emploi

Selon Randstad, les « travailleurs agiles » et l’IA sont deux segments de travailleurs en pleine croissance. « Cependant, loin de les remplacer sur le marché du travail, la technologie aidera les travailleurs à fournir une valeur encore plus grande. »

Les employeurs devront embaucher en fonction du potentiel et récompenser le maintien en poste

Lorsque les postes restent vacants trop longtemps, les employeurs sont obligés de consacrer plus de temps et d’argent au recrutement, tandis que les travailleurs en poste deviennent surchargés et moins efficaces, affirme Randstad. L’étude suggère que les employeurs ont une idée précise de ce qui constitue une candidature de qualité et qu’ils accordent beaucoup d’importance aux attributs dits « indispensables » et « agréables » (nice-to-have). Le rapport prédit également que les employeurs devront faire preuve de créativité pour améliorer et favoriser le maintien en poste.

La culture de l’entreprise influencera la qualité des candidats

La culture de l’entreprise est un facteur important pour les candidats qui évaluent différentes opportunités d’emploi. C’est la raison pour laquelle, explique Randstad, « il est extrêmement important que les entreprises façonnent des communications externes qui capturent de manière précise et authentique leur environnement de travail. Bien que les témoignages d’employés au sujet de votre entreprise puissent attirer énormément de candidats potentiels, il est essentiel de le faire de manière authentique. »

Les outils d’évaluation des employés évolueront

Les processus internes d’évaluation des employés deviendront plus souples et passeront à un modèle de rétroaction continue. Cela affectera le processus de promotion et Randstad prédit que les organisations disposeront de structures de promotion plus progressives et que les superviseurs informeront continuellement les employés des nouveaux défis et des augmentations de salaire correspondantes.

Pour lire l’étude complète, consultez le lien suivant : huit tendances du marché du travail à surveiller en 2019.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *