Les erreurs de recherche d’emploi les plus courantes (et comment les éviter)

La plupart des plus erreurs que font les chercheurs d’emploi sont en fait assez faciles à éviter – il suffit de leur porter une attention particulière.

J’ai parlé à une recruteure professionnel la semaine dernière. Elle m’a dit qu’elle remarquait souvent les mêmes erreurs dans le comportement des candidats. Mais elle ne disait pas cela pour se plaindre. Ces erreurs sont des choses que son équipe vérifie en premier lieu, afin d’éliminer rapidement les candidats les plus faibles. En fait, ces erreurs lui facilitent la tâche.

Puisque je préfère aider les gens à décrocher un emploi plutôt que d’aider les recruteurs à opposer leur veto à leur candidature, voici les erreurs les plus courantes dont les recruteurs sont témoins.

Trop d’information non pertinente à leur curriculum vitae ou à leur lettre de présentation. Si un recruteur ne voit pas la pertinence de votre candidature en un coup d’œil, il passera rapidement à autre chose.

La solution : Concentrez-vous sur les faits qui intéresseront les employeurs. Il s’agit notamment de vos titres, vos compétences, votre expérience et vos réalisations. Les informations sur votre vie personnelle ou vos croyances sont généralement sans intérêt. Votre CV et votre lettre de motivation doivent être concis, ciblés et pertinents.

Fautes d’orthographe et de grammaire. Lorsque les recruteurs ont de nombreux candidats à considérer pour un rôle, ceux qui ont produit des candidatures exemptes d’erreurs auront toujours priorité surceux qui ont commis des erreurs.

La solution : Pas de mystère ici, mais cela mérite d’être répété : relisez-vous. Une seule faute de frappe dans votre CV pourrait suffire à vous disqualifier. Passez en revue vos documents et demandez à un ami de les relire pour vous.

Préparation inadéquate. On m’avait déjà dit ça dans le passé, et cette recruteure me l’a confirmé: les employeurs ont horreur des candidats qui se présentent à un entretien avec peu ou pas de connaissance de l’entreprise et de ce qu’elle fait.

La solution : Faites des recherches approfondies sur l’entreprise avant de postuler, et surtout avant l’entrevue. Parcourez son site Web et lisez tous les articles récents à son sujet. Utilisez ses renseignements pour rendre votre candidature aussi pertinente que possible. Faites concorder votre candidature avec la mission, les défis et la culture de l’entreprise. Au cours de l’entrevue, posez des questions intelligentes qui démontrent votre connaissance de l’industrie et de la place que l’employeur occupe sur le marché. (Par opposition à des questions de base qui donnent l’impression que vous n’avez aucune idée de ce que vous faites ici.)

Malhonnêteté. Les recruteurs trouvent qu’un grand nombre de candidats exagèrent ou mentent dans leur CV. Bon nombre de ces faussetés sont facilement détectées lors d’une vérification des antécédents, et elles disqualifient immédiatement le candidat.

La solution : Soyez honnête. Il n’est jamais acceptable d’exagérer votre éducation ou votre expérience. Votre supercherie sera probablement découverte et vous perdrez tout espoir de décrocher le poste. Insistez plutôt sur les compétences et l’expérience pertinentes que vous possédez. Si votre expérience ne correspond pas tout à fait à la description de poste, rédigez une lettre de présentation qui explique ce que vous avez à offrir et de quelle manière vous pourriez exceller dans ce rôle.

Vous n’avez pas besoin d’exagérer, de toute façon. Dans de nombreux cas, vous n’avez besoin que d’environ 50% des exigences mentionnées dans l’offre d’emploi pour obtenir une entrevue.

Présence en ligne douteuse. Les employeurs vous chercheront sur les médias sociaux et sur Google. Je sais que le cannabis est maintenant légal, mais s’il y a un “bong” dans chaque photo prise de vous, cela va quand même nuire à vos chances.

La solution : Nettoyez vos profils sociaux. Enlevez tout contenu ou photo que vous ne voudriez pas qu’un employeur voie. Et je ne parle pas que du cannabis – il peut aussi s’agir d’injures, de fautes d’orthographe et de grammaire, ou de messages négatifs sur le travail ou sur vos anciens employeurs.

Assurez-vous que les renseignements sur votre travail ou vos études correspondent à ceux que vous avez inscrits dans votre CV. Toute divergence pourrait rendre les employeurs méfiants.

Ne pas être préparé aux discussions sur le salaire. Si le processus de candidature se déroule bien, vous devrez à un moment donné discuter rémunération avec l’employeur. Les recruteurs trouvent qu’il n’est pas professionnel de la part d’un candidat de ne pas savoir combien il devrait être payé (ou encore, d’avoir des attentes déraisonnables.)

La solution : Ne soyez pas le premier à parler du salaire. Laissez l’employeur aborder le sujet. Cela dit, soyez prêt pour la discussion lorsqu’elle aura lieu. Faites des recherches sur la rémunération pour des rôles similaires. Renseignez-vous le plus possible sur l’entreprise et ses politiques de rémunération. Mentionnez une plage salariale se terminant par un salaire légèrement supérieur à celui que vous aimeriez recevoir – et dites que vous êtes prêt à négocier en fonction des détails du poste et de l’ensemble des avantages sociaux.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *