Les employeurs sont de plus en plus nombreux à utiliser les tests d’évaluation des candidats

Les tests d’évaluation des candidats sont utilisés sont utilisés de plus en plus souvent dans le cadre du processus d’embauche.

La prochaine fois que vous postulez un emploi, il y a de fortes chances que vous deviez passer un test, en plus de soumettre votre CV et votre lettre de motivation et de rencontrer l’employeur en personne.

Le recours aux tests d’évaluation des candidats, qui visent à déterminer l’aptitude d’un candidat à occuper un poste, est en hausse.

Selon le Washington Post, près d’une entreprise sur quatre utilise désormais les tests d’évaluation des candidats, et ce nombre devrait augmenter dans l’avenir. Près de 40 % des recruteurs s’attendent à ce que leur utilisation se généralise d’ici trois ans, et 70 % d’entre eux s’attendent à ce que cela se produise d’ici cinq ans. Selon une autre source, une enquête récente a révélé que 49 % des hauts dirigeants ont déclaré qu’ils prévoyaient investir dans des outils d’évaluation des candidats en 2020.

Pourquoi les employeurs sont-ils plus nombreux à avoir recours à des tests d’évaluation ?

Il y a plusieurs raisons à cette hausse. La première est l’augmentation du nombre de candidats qui postulent pour les postes disponibles en raison de la pandémie de COVID-19; un grand nombre de travailleurs ont perdu leur emploi, et à cela s’ajoute le fait que les employeurs ne rencontrent pas les candidats en personne. Bien que ces tests étaient déjà utilisés avant la pandémie, les changements qui en résultent pour l’embauche et l’emploi ont accéléré la tendance.

Avec autant de candidats, “vous avez besoin de filtres”, a déclaré au Washington Post le chercheur à l’Institut Christensen Richard Price, qui étudie l’innovation. “Vous créez quasiment une audition pour vos emplois”.

Une autre raison invoquée est le fait que les entreprises ne considèrent plus le diplôme universitaire comme le qualificatif ultime pour un emploi. Les employeurs cherchent d’autres moyens de mesurer l’aptitude des candidats.

Jacob Hsu, PDG de Catalyte, une société qui conçoit des tests d’évaluation pour les ingénieurs en logiciel, déclare que les gens ne devraient pas confondre l’employabilité avec les diplômes universitaires. Selon lui, si un diplôme universitaire était la seule mesure du potentiel, personne n’aurait jamais embauché Steve Jobs, co-fondateur d’Apple, Bill Gates, co-fondateur de Microsoft, ou Mark Zuckerberg, co-fondateur de Facebook, qui ont tous abandonné leurs études.

Et Alex Linley, un autre PDG d’une autre entreprise qui conçoit des tests d’évaluation, a déclaré que les employeurs “commencent à reconnaître qu’il y a des personnes avec le talent qu’ils recherchent qui ne viennent pas de Harvard ou des autres universités où ils ont historiquement recruté”.

Tout cela signifie que les candidats doivent être prêts à faire face à un niveau d’exigence supplémentaire dans leurs futures recherches d’emploi.

Comment se préparer à un test d’évaluation

Comment vous préparer à ces tests ? Il est difficile de se préparer à un examen quand on ne sait pas ce qu’il contiendra. Selon un article du Harvard Business Review rédigé par Tomas Chamorro-Premuzic de ManpowerGroup, ils sont conçus pour mesurer trois choses : la compétence, l’éthique de travail et l’intelligence émotionnelle. Vous pouvez donc vous préparer en réfléchissant à la meilleure façon de mettre en valeur ces qualités.

M. Chamorro-Premuzic recommande également de demander au recruteur ou à toute personne que vous connaissez qui travaille dans l’entreprise de vous dire quel type de test l’entreprise utilise. Si vous pouvez obtenir ces informations, vous pourrez peut-être faire quelques recherches au préalable. De plus, si vous savez ce que les employeurs recherchent, vous pourrez essayer de vous montrer à la hauteur de cette image. Mais ne mentez pas, met en garde M. Chamorro-Premuzic, ou vous améliorerez simplement vos chances de décrocher un emploi qui ne vous convient pas.

“Par exemple, écrit-il, dans la plupart des cas, vous feriez bien de vous présenter comme quelqu’un de motivé, mais pas au point de miner les autres ou de vous comporter de manière contraire à l’éthique. Les employeurs avisés ont tendance à rechercher des scores modérément élevés en matière d’ambition, ou une combinaison d’ambition élevée et d’altruisme. Cette approche est conforme aux études qui montrent que l’excès nuit en toute chose.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *