Confessions de recruteurs: six secrets qu’ils préféreraient garder pour eux

Une enquête réalisée dernièrement auprès de responsables du recrutement révèle le côté sombre du recrutement: souvent, les recrteurs ne se préparent pas pour les entretiens d’embauche et il ne font pas de suivi .

netQuote a parlé à plus de 800 responsables du recrutement au sujet de leurs habitudes de recrutement et les résultats sont révélateurs. En tant que candidat, vous savez que vous devez vous préparer pour une entrevue, alors vous supposez que l’employeur a examiné votre candidature, étudié votre CV et préparé des questions intelligentes à vous poser. Il s’avère que 40 % des responsables du recrutement admettent qu’ils ne lisent même pas le CV des candidats avant de les rencontrer. Moins du quart affirment qu’il appellent les références des candidats avant de prendre leur décision d’embauche.

Six choses que les responsables du recrutement ne disent pas aux candidats

Ils ne font pas toujours leurs devoirs. Seulement 60 % des employeurs affirment lire systématiquement les CV des candidat avant de les interviewer. Près de 20 % avouent ne lire que parfois ou rarement le CV d’un candidat avant de le rencontrer.

Ils ne font pas nécessairement le suivi. Moins du quart(21%) des gestionnaires d’embauche interrogés disent toujours vérifier les références. Au moins 50 % admettent qu’ils n’appellent que rarement les références. (Cinq pour cent des employeurs admettent qu’ils ne vérifient jamais les références avant d’embaucher.)

Ils n’allaient jamais vous embaucher. Il s’agit probablement de la confession la plus frustrante de toutes. La majorité des gestionnaires d’embauche, 71 %, admettent avoir interviewé un candidat sans avoir l’intention de le recruter. Près de 10 % des recruteurs interrogés affirment agir souvent de la sorte. (Il y a plusieurs raisons à cela: ils peuvent déjà avoir un candidat en tête, ou la politique de l’entreprise peut exiger qu’un certain nombre de candidats soient comparés.) Quelle que soit la raison, ces pauvres candidats ont investi temps, énergie et espoirs dans une occasion d’emploi pour laquelle ils n’avaient aucune chance d’être embauchés.

“Vous allez adorer ça ici!”, vous assurent-ils. Il s’avère que 59 % des responsables du recrutement admettent avoir exagéré les aspects positifs de leur entreprise pour inciter les candidats à accepter une offre d’emploi.

Ils improvisent. De même, 61% d’entre eux affirment avoir modifié les responsabilités liées au poste pour tenter de convaincre le candidat souhaité d’accepter l’offre.

Ils prennent une décision d’embauche basée sur leur première impression. En dépit de vos réponses détaillées et de votre CV soigné, parfois, c’est surtout l’apparence qui compte. 62 % des gestionnaires d’embauche interrogés déclarent avoir rejeté un candidat uniquement sur la base de leur apparence. Seulement 36 % disent ne jamais le faire.

Pour plus de détails sur cette étude éclairante de netQuote sur les responsables du recrutement, cliquez ici.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *