Comment composer avec un tyran au travail

Une lectrice m’a contacté sur Twitter; elle voulait savoir comment faire face à un tyran à son travail. Apparemment, un gestionnaire d’un autre service n’arrête pas d’élever la voix dans les réunions dans le but d’intimider les autres et de les inciter à ne pas être en désaccord avec lui. Il crée ainsi un environnement de travail hostile et craintif.

Voici quelques mesures que vous pouvez prendre pour composer avec cette situation.

Comment réagir face à un collègue qui intimide les autres

Essayez de lui en parler. Parfois, les gens ne savent pas que leur comportement a un impact sur les autres. La toute première chose que vous devriez essayer de faire est de parler à votre collègue qui vous intimide. Faites-le au moment où un incident se produit. “Écoute, je dois te dire que j’ai l’impression que mes opinions ne sont pas entendues en ce moment. Prenons un peu de recul et évaluons comment nos équipes respectives peuvent contribuer au mieux à la réussite de ce projet.”

Documentez les incidents. Vous devriez tenir un registre de tout type de comportement abusif. Sauvegardez les courriels, les citations, les événements et les dates. Si vous devez ultimement signaler sont comportement à ses supérieurs, vous devrez être précis au sujet de ce qui s’est passé exactement et de l’impact que ces incidents ont eu sur vous et votre équipe.

Rassemblez vos alliés. Vous avez mentionné que d’autres collègues ont subi les comportements négatifs de ce collègue. Renseignez-vous pour savoir s’ils ont eux-mêmes des incidents particuliers à signaler. Est-ce qu’ils vous soutiendront lorsque le moment viendra de porter plainte ?

Faites le calcul. Est-ce que de bonnes personnes ont quitté l’entreprise à cause de ce manager ? Le roulement du personnel est coûteux. Un travailleur qui nuit au moral du personnel devient plus un fardeau qu’un actif pour une entreprise, et ce, peu importe le niveau de productivité de cette personne.

Et c’est le calcul que vous devez faire pour votre employeur : en raison de l’impact que cette personne a sur le moral général (et donc sur la productivité), X est un fardeau pour l’entreprise. Son comportement, s’il reste inchangé, nous coûtera plus cher que la valeur qu’elle apporte.

Passez à autre chose. Parfois, vous n’aurez d’autre choix que de quitter l’entreprise. Si votre patron ne se soucie pas du fait que le comportement d’un employé nuit à l’estime de soi et au moral du reste de l’équipe, cela devrait vous envoyer un message clair sur le type de personne pour laquelle vous travaillez. Certes, vous avez besoin de travailler, mais vous avez d’abord besoin de changer d’environnement.

Vous ne devriez pas avoir à quitter votre emploi à cause du comportement négatif de quelqu’un d’autre, mais le fait de rester dans un environnement hostile peut nuire à votre estime de soi et à votre santé. Ça n’en vaut peut-être pas la peine. Bien vivre est la meilleure vengeance, comme on dit. Et une fois que vous serez en poste dans un milieu de travail plus sain, vous aurez de bien meilleures chances d’être heureux et prospère.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *