Astuces de réseautage pour les introvertis parmi vous

Il arrive souvent qu’on vous dise que vous devriez « sortir de votre coquille »? Vous avez tendance à esquiver les rencontres sociales (ou à souhaiter pouvoir le faire) parce que vous n’aimez pas échanger des plaisanteries et préférez être seul? Ce sont là des signes classiques que vous êtes un introverti.

J’en suis un moi-même. Il n’y a pas de mal à ça. Cependant, cela peut nuire à votre carrière. Pourquoi? Eh bien, parce que la majorité des emplois sont pourvus via des références personnelles. Ces emplois ne sont jamais affichés publiquement.

Si vous ne gardez pas contact avec vos anciens collègues et que vous ne leur dites pas que vous êtes ouvert à de nouvelles opportunités professionnelles, vous pourriez passer à côté d’un grand nombre d’occasions.

Cela dit, n’ayez crainte. Le réseautage, ça ne se résume pas à des événements formels, des badges porte-nom et des sourires forcés. (Mais avouons-le, les conférences et autres événements liés à votre industrie peuvent être très bons pour votre carrière).

Le réseautage n’est pas une activité que vous pratiquez uniquement lorsque vous êtes au chômage. Il s’agit simplement de maintenir vos contacts professionnels, et ce, dès le début de votre carrière. Il s’agit en quelque sorte de bâtir votre réputation professionnelle. Vous commencez par faire preuve d’une attitude positive, d’une bonne éthique de travail, d’un désir d’apprendre et d’une aisance à travailler avec les autres.

Ces qualités peuvent paraître élémentaires, mais elles  impressionneront vos collègues et seront remarquées par les employeurs. Les gens voudront travailler de nouveau avec vous ou ils vous recommanderont à d’autres. C’est comme cela qu’on crée un réseau, tout simplement.

Votre famille, vos amis, anciens camarades de classe, et toute personne avec qui vous interagissez régulièrement font également partie de votre réseau.

Restez en contact avec votre réseau. Les médias sociaux facilitent grandement cette tâche. Bien qu’il puisse être difficile d’appeler votre ancien supérieur simplement pour prendre de ses nouvelles, vous pouvez facilement interagir avec lui sur LinkedIn, Facebook ou Twitter. Il en va de même pour vos anciens collègues. De cette façon, vous pouvez tenir tout votre réseau au courant de votre situation professionnelle, au fur et à mesure que vous passez tous d’une entreprise à une autre. (La plupart des gens changent maintenant d’emploi tous les deux ans.)

Rendez-leur la pareille. Le réseautage est une voie à double sens. Lorsque vous avez l’occasion d’aider vos proches en répondant à leurs questions ou en les recommandant à vos collègues, faites-le. L’auteur et conférencier Zig Ziglar a déjà dit : « Vous obtiendrez tout ce que vous voulez dans la vie, si vous aidez les autres à obtenir ce qu’ils veulent. » Cette citation prend tout son sens dans le contexte du réseautage professionnel.

Soyez vous-même. Il n’y a pas de mal à être introverti. Vous n’avez pas à faire semblant d’être un boute-en-train pour réseauter. Tenter de jouer la comédie risque de sonner faux et de se retourner contre vous.  Portez plutôt attention à ce qu’on vous dit et parlez de choses qui vous sont importantes.

Gérez soigneusement votre réputation professionnelle afin que ceux qui vous connaissent aient une bonne opinion de votre éthique de travail et de vos capacités. Lorsque vous êtes à la recherche d’un nouvel emploi, dites-le à votre réseau de contacts. Vous ne savez jamais quel ami-d’un-ami pourrait être dans une position d’influence dans l’entreprise pour laquelle vous souhaitez travailler.

C’est ainsi que vous parviendrez à décrocher un emploi qui n’est
affiché nulle part. Vous n’aurez même pas besoin d’avoir recours aux flatteries!

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *